chapo

 

Une histoire porteuse de modernité

Créée en 1786, l’Institution des Sourds et Muets de Bordeaux devient établissement national par décret du 12 mai 1793. Les députés de la Convention Nationale lui octroient ainsi une dotation de fonctionnement et reconnaissent l’éducation spécifique qu’il faut dispenser aux sourds. Cette protection spéciale de la Nation fait suite aux lois promulguées les 21 et 26 juillet 1791, qui permettent aux sourds de devenir des citoyens à part entière en bénéficiant d’une reconnaissance sociale. C’est en 1958 que l’institution nationale est transférée sur la commune de Gradignan, puis nommée Institut National de Jeunes Sourds de Bordeaux (INJS) en 1976. L’INJS de Bordeaux est aussi présent dans le département du Lot et Garonne à travers une antenne et une équipe dédiées à cet effet.

Doté d’une riche expérience, l’institut a su gagner en notoriété et s’imposer comme une structure à fortes compétences. Établissement public national, il est placé sous la tutelle du ministère des affaires sociales et de la santé. Le fonctionnement et le financement de l'institut sont encadrés par le décret du 26 Avril 1974. Un directeur et un conseil d’administration en assurent le fonctionnement et décident des orientations stratégiques. Le budget de l’INJS dépend à la fois du ministère et de l’Assurance maladie.

 

Un institut dédié à la scolarité des jeunes sourds

La mission de l’INJS est la scolarisation adaptée de jeunes sourds de 3 à 20 ans présentant une déficience auditive sévère ou profonde. Cette scolarité est spécialisée du fait de l’accompagnement global et pluridisciplinaire de chaque jeune : l’accompagnement est à la fois pédagogique, linguistique, éducatif, médical, social et psychologique. Notons que le projet linguistique de l’institut propose une acquisition et un perfectionnement à la langue des signes française, à la langue orale, à l’écrit, en tenant compte de la langue maternelle et naturelle du jeune.

Ainsi, l’INJS accueille 170 élèves dont la majeure partie est scolarisée au sein de nos classes spécialisées dans des établissements de l’Education nationale. L’institut dispose sur son site d’un lycée professionnel « Agent Polyvalent de Restauration » et d’un internat de 35 places.

Le parcours scolaire peut se dérouler selon trois modes d’accompagnement qui sont proposés à partir des capacités du jeune. La scolarité peut s’effectuer en classe spécialisée (à l’institut dans la cadre du CAP agent polyvalent de restauration, ou en classe annexée à l’école primaire, au collège, au lycée), en regroupement SSEFS (Service de Soutien à l’Education Familiale et Scolaire) au sein des établissements scolaires, ou en SSEFS individuel (accompagnement du jeune en milieu ordinaire).

 

Thématique Événements